Présente-toi ici!

Présente-toi sur ce topic, dits-nous ce que tu aimes dans la course à pied et ce qui t’anime à courir

Dans cette discussion, les liens vers tes sites web ou chaînes Youtube sont autorisés.
(Cela va être probablement le seul, alors ne manque pas cette occasion)

Et voilà donc la mienne :

J’ai commencé la course à pied il y a plus de 25 ans un peu par hasard.

Je cherchais à pratiquer un sport en plein air après avoir passé toute ma jeunesse à avoir joué au rugby.

Mais pour des raisons professionnelles, je ne pouvais plus le pratiquer à cause des horaires des entrainements, et encore plus des matchs.

Je recherchais un sport aussi qui ne m’imposait aucune contrainte horaire ni de lieu.

Et qui me permettait aussi de garder la forme et la santé.

J’aimais courir quand j’étais jeune et c’est naturellement vers cette activité sportive que je me suis tourné.

Comme beaucoup de runners, j’ai aussi cherché à savoir plus sur cette discipline sportive :

  • Comment mieux courir en toute sécurité ?

  • Quelles erreurs ne pas faire pour éviter les blessures ?

  • Comment progresser en course à pied sans brûler les étapes ?

  • Est-ce que courir avec telle ou telle chaussure est bon pour moi et ma santé ?

  • Dois-je souffrir à l’entrainement si je veux courir plus vite ou plus longtemps ?

  • Comment allier nutrition et sports pour ne pas tout gâcher ?

  • Et bien d’autres…
    (Même après plus de 25 ans, je continue toujours et encore à m’en poser)

Toi aussi, tu as certainement des questions qui te trottent dans la tête…

Et tu aimerais donc trouver des réponses et des solutions.

Tu as plus de chance que moi.

Pourquoi ?

À mon époque, il n’y avait pas autant d’informations disponibles rapidement.

(J’ai l’impression de me transformer en un dinosaure préhistorique en disant ça lol)

Nous n’avions pas autant d’outils.
Internet pointait juste le bout de son nez.

Il y avait surtout les magazines et livres running.

D’ailleurs, j’ai eu plusieurs abonnements.
Parfois 2 à 3 en même temps !

Et du coup, quand tu cherches à progresser et que tu as un peu l’esprit compétition, tu te prends vite au jeu.

Pour améliorer tes chronos, battre enfin le copain qui est toujours devant toi, participer à une course dont tu rêves secrètement…

J’ai alors beaucoup compté sur le contenu des magazines de course à pied et sur leurs plans d’entrainement.

J’ai progressé, mais j’ai vite atteint la limite de ces plans…

Ils sont génériques et sont faits pour la masse, pas forcément pour mon cas personnel.

En plus, ces plans souffrent d’un gros défaut : aucun contact possible avec ses auteurs.

Du coup, tu es souvent en mode bricolage et tu commets fatalement des erreurs.

Oui, des conneries j’en ai fait à la pelle. Je crois toutes les avoir commises.

Je me suis blessé, j’ai eu des coups de mous, des grosses périodes de fatigue, des paliers de performance que je n’arrivais pas à franchir…

Sans jamais arriver à mettre le doigt sur ce qui n’allait pas dans ma façon de m’entrainer.

Car en plus, il n’y avait une personne compétente qui était là pour me dire que j’étais sur la mauvaise voie et qu’il fallait que je prenne un autre chemin…

J’en ai perdu du temps à tatonner !

J’ai ensuite opté pour un entraineur à distance…

Ce fut ma rencontre avec Frédéric Hurlin, qui est devenu mon partenaire dans plusieurs programmes d’entrainement que je propose.

C’est là que j’ai vraiment cassé mon plafond de verre avec quelques podiums dans ma catégorie à la clé.

Mais je voulais en savoir plus sur le fonctionnement et la planification des séances d’entrainement.

La troisième partie de ma « transformation » de coureur à pied fut d’aller apprendre les meilleures techniques d’entrainement.

Et c’est ainsi que je me suis trouvé en salle de cours pour obtenir quelques formations et diplômes.

Quelques années plus tard, je me lançais dans l’aventure du web avec notamment mes deux sites principaux : testeurs-outdoor.com et running-et-trail.net

Je te disais plus haut que tu avais de la chance par rapport à mes débuts en course à pied.

Mais ce n’est pas tout à fait vrai.

Avec le recul, je pense même le contraire :

Tu n’as pas de chance de courir de nos jours…

Il y a trop d’informations qui donnent l’illusion à tout le monde d’être un expert de la course à pied.

Il y a les réseaux sociaux où tout le monde a un avis sur tout et sur rien.

Des pseudos coureurs sont capables de te dire quoi faire juste parce qu’ils ont un peu plus d’expérience que toi.

Et en plus, ils vont t’affirmer que les informations ou conseils d’un coach / entraineur ne servent à rien puisque tout est gratuit sur le web…

Comme les plans d’entrainement que tu as partout ou sur des applications running.

Et ces derniers souffrent des mêmes maux que ceux des magazines : génériques, aucun contact avec ses auteurs à moins que tu préfères parler à un algorithme informatique.

Comme dit le proverbe : « trop d’info tue l’info »…

Quand j’ai démarré la course à pied, j’aurais aimé trouver un système ou des méthodes qui mixent les deux mondes :

  • De l’information running indispensable et nécessaire si tu veux progresser rapidement disponible en utilisant les derniers outils modernes

  • Des plans d’entrainements génériques, mais modulables à l’envie selon tes besoins.
    (Comme je te l’explique dans tous nos programmes)

Car je pense que chaque runner a droit à un support de qualité qui va réellement l’aider sans avoir à payer un coach personnel (50 à 100 euros en moyenne par mois)

  • Ou pour ceux ou celles qui veulent devenir autonomes pour construire leurs propres programmes, des étapes à suivre pas à pas pour comprendre tous les mécanismes indispensables en éliminant le superflu.

Tu es probablement ici pour mieux courir, non ?

Et tu as plusieurs objectifs en tête.

Nous allons en parler dans les prochains mails.

Et nous allons tout mettre en oeuvre pour que tu les atteignes prochainement.

Mais je comptais te prévenir de ceci :

N’attends pas la méthode miracle ou le programme sans effort qui transforme un cheval de trait en bête de course.

Si c’est le cas, ce n’est pas ici ou avec nous que tu vas trouver ce genre de gourou.

(Il y a les réseaux sociaux pour ça ou d’autres personnes à suivre ailleurs)

Pour finir ?

Tu peux répondre à ce message pour me raconter ton histoire de coureur et ce que tu attends de moi.

Et comment je pourrais t’aider.

Je te remercie de m’avoir lu jusqu’au bout.

À bientôt

Bon run

4 J'aimes

Je m’appelle Uli et j’habite en Suisse.
J’ai commencé la course il y 40 ans
Mes meilleurs chronos datent des années 85 ou j’ai ma meilleure performance sur marathon en 2h 44min.
Je cours environ 5 fois par semaine.
Maintenant je ne fais que des courses entre 10km et semi-marathon.
Mon but serait encore de passer sous la barre des 45min sur 10km (cette année 45min 48sec)
J’espère encore pouvoir courir longtemps sans trop de problèmes avec du plaisir.
Je souhaite bonne santé et beaucoup de km de bonheur à toutes et à tous.
Uli

2 J'aimes

:hugs: les cop’s runners,

Présentation : suite à une importante perte de poids (-58kg avec un by-pass), je me suis remise au sport et au running depuis le mois d’avril 2019 (après plus de 20 ans sans activité sportives, il était temps…).
Je cours avant tout pour moi, pour me faire plaisir et surtout à mon rythme. Je ne cherche pas les performances mais juste à tenir le cap, rester régulière et motivée, le tout sans me blesser, sans me faire mal…
Avec le temps, je suis devenue accro au running : courir n’est pas qu’un plaisir, c’est aussi mon exutoire et ma soupape de sécurité (courir m’aide à sortir du burn-out qui me pourrit la vie depuis plusieurs mois)
En 2019, j’ai réussi à boucler un semi-marathon et le marathon d’Athènes. Suite à une grosse intervention chirurgicale en janvier, je reprends progressivement le sport.

Coté objectifs, je m’étais inscrite sur le semi-marathon de Poitier en mai. J’espèrai pouvoir faire le marathon de Forges en juin et un autre (à déterminer) au 2ème semestre… Pour l’instant, ce programme est plutôt compromis :frowning:
Mais si on regarde le verre à moitié plein et qu’on reste positif, cette « pause » forcée est l’occasion de travailler le renforcement musculaire et la proprioception (je viens de découvrir cet « aspect »)

Coté préparation/entrainement/organisation : j’essaie de faire pour le mieux, progressivement en poussant un peu la machine « raisonnablement » sans me blesser. Il y a une chose de positive de mon by-pass et le burn-out : j’ai appris à écouter mon corps et à respecter les limites qu’il me pose, à être patiente pour progresser à mon rythme et bâtir ma « maison running » sur des fondations solides et stables…

Belle journée et surtout prenez soin de vous et de vos proches :wink:

Caro

2 J'aimes

Bonjour je m’appelle Claude et je vis dans la région Rhine-Alpes Auvergne, j’ai 65 ans et je ne cours que depuis 6 ans. Mon sport etait le Hand Ball ou j’ai joué jusqu’à 27 ans puis derrière je me suis intéressé à la formation ou j’ai passé mes diplômes àl’époque BF1/2/3. je me suis beaucoup intéressé à la formation des jeunes -11et -13 mais aussi des moins jeunes -18 filles en championnat de France et Adultes au niveau N3. je cherchais un sport plus pour moi car j’avais pris pas mal de kilos et je voulais retrouver une forme de « jeune homme ».
Pour information qd j’ai commencé à courir j’étais incapable de courir une largeur de terrain de rugby (mon épouse a éclaté de rire qd elle m’a vu à mon premier entrainement. puis bien sur après la lecture de diverses magazines et la régularité je suis monté tranquillement de 1 entrainement par semaine à actuellement 4 entrainements/sem. d’ou cette période de confinement m’est aussi difficile à vivre mais j’ai décidé de ne pas sortir.
Je suis sur des semi marathons trail et route 3à5 par an avec 2 objectifs annuels cette année c’était le marathon de Barcelone malheureusement annulé et pour le deuxième j’attends de voir comment évoluera la situation.
Pour le moment je continu de faire de l’exercice à la maison vélo d’appartement RM et garage à raison de 4à 5 séance par semaine .
La course à pied a été une vrai découverte complètement impliqué dans la novation suis toujours à l’écoute pour de nouveaux essais pas forcement dans un but compétitif mais pour voir de meilleures approches de la CAP axée dans le plaisir et la participation d’un plus grand nombre vers justement ce côté plaisir et découverte de nouveaux territoire de jeux. Voilà j’arrête et remercie Jean Marc pour ces apports à ma recherche de nouvelles choses A bientôt
Claude

2 J'aimes

Stephan 47ans asthme d’effort
Ancien fumeur pendant 20ans qui, après avoir gagné 20kg après l’arrêt, décide de se reprendre en main. De 3 tours de terrain en croyant crever à mon 1er marathon 2ans plus tard. Pour montrer à ma fille aînée en panique pour son bac que si tu crois en toi, tout est possible. 18kg perdus, reprise du vélo pour varier les plaisirs et 1er rêve en m’alignant sur un triathlon. Le déclic… 3ans pour réaliser le double défi du chemin de résilience: un ironman en 2021 pour les 18ans de ma cadette et les 100km de Millau en 2023 pour mes 50ans.
Aujourd’hui, le sport et la nutrition sont devenus des règles de vie mais toujours en quête de connaissances pour progresser.
Sportivement à tous,
Stephan

2 J'aimes

Bonjour, je m’appelle Laure, je fais du sport depuis petite et notamment du foot et du tennis. Suite a une grosse blessure au pied j’ai du tout arrêter pendant 5 ans et je n’ai jamais vraiment repris comme avant. J’ai vraiment commencé la course a pied après la naissance de ma fille il y a 2 ans histoire de me remettre au sport sans trop contraintes. Au début c’était surtout pour me défouler hors de la maison et reprendre la forme.
Grâce à cela j’ai réussis a perdre pas mal de poids et c’est devenu une passion. Depuis 1 an je commence a m’aligner sur des 10km car cela me donne un objectif et c’est très motivant. J’essaye de m’entraîner plusieurs fois par semaine mais cela reste compliqué avec un enfant en bas âge. Depuis quelques mois je pratique le vélo ce qui me permet de faire du sport en partageant un moment avec ma fille (elle adore sa). Je fais une vingtaine de kilomètres 2 a 3 weekends dans le mois.
Je suis venue sur ce forum car j’étais a la recherche d’exemple d’entrainements sans plans particulier car je ne peux pas les suivre avec mon emploi du temps. Je veux réussir a mieux construire les entraînements pour progresser.

Depuis quelques semaines je profite du temps a la maison pour faire du renforcement musculaire et du vélo d’appartement car je n’en fais que rarement. Étant hyperactive je m’ennuie très vite et j’ai besoin de bouger plus mais c’est toujours mieux que rien.

Bonne journée a tous

3 J'aimes

Bonjour à tous. Isabelle. 51 ans depuis peu…
J habite à Madagascar depuis 15 ans. Côté sport j’ai pratiqué la natation en compétition depuis très jeune ainsi que la planche à voile, jusqu’aux championnats de France et championnats de France universitaires. J’ai également en plus passé les échelons de plongée pendant mes années universitaires. En loisir j’ai pratiqué le tennis et le squash.
Je n’ai jamais vraiment aimé courir mais depuis que je vis a Madagascar (Antananarivo donc pas au bord de la mer…), pratiquer la natation est compliqué car le manque d’infrastructures ici est dramatique. Évidemment j’ai la chance d’avoir une piscine à la maison, mais faire des longueurs de 15m, ce n’est pas terrible. Bien sûr je profite de mes séjours sur les côtes magnifiques de Mada pour nager, plonger, et faire du ski nautique et du kite-surf (en remplacement de la planche à voile😜). Mais il n’y a pas d’autoroute ici et l’île est vaste, donc on ne va pas sur la côte tous les WE malheureusement !
Il fallait donc que je me trouve un sport facile à faire, sans trop de contrainte d’infrastructure. Mon mari s’est mis au marathon dès la 1ère année dernière notre arrivée et je l’ai suivi dans ses marathons pendant plusieurs années, dans des capitales à travers le monde. Ça me plaisait de vivre ces moments et je retrouvais un peu l’adrénaline des compétitions et le goût du challenge. Et c’était le moyen de nous évader dans des vraies villes ! L’idée de m’y mettre aussi s’installait peu à peu dans mon esprit, surtout que je voyais le profil des coureurs : petits, grands, gros, minces, jeunes, vieux (pas trop de très jeunes d’ailleurs), avec des façons de courir variées… alors je me suis dit pourquoi pas moi? Et puis je suis tombée enceinte et j’ai eu mon 3ème enfant à Mada en 2009.
Évidemment ça a retardé ma prise de décision mais c’était toujours dans un coin de ma tête… alors que Patrick préparait à nouveau New York en 2012, je voulais lui faire une surprise et m’inscrire sans lui dire… J’ai alors commencé les entraînements (compliqué surtout après plusieurs années sans vraiment de sport…) … en fait je m’ennuie quand je cours et donc il me fallait cette motivation pour me mettre a courir…
Malheureusement au bout de 1 mois environ j’ai eu une hernie discale😫. Donc ça m’a coupé dans mon élan. Et ça m’a surtout bloquée psychologiquement pendant pas mal de temps ensuite.
Mais l’été 2015 j’ai rencontré un ostéopathe qui m’a débloqué l’esprit (et le corps aussi bien sûr :grinning:). Il m’a convaincu qu’il était au contraire préférable que je reprenne Le sport afin de me muscler la ceinture abdominale et dorsale et ainsi protéger mon dos.
Alors je me suis dit Banco! L’idée de se réinscrire au marathon de New York était dans l’air et je m’étais toujours dit que c’est celui que je voudrais faire si je devais en faire un!
Donc on s’est inscrit … et je me suis mise aux entraînements… 12 semaines pour y arriver… venant de rien… je sais maintenant que ce n’était pas vraiment raisonnable et pas du tout la méthode recommandée mais à l’époque je ne me rendais pas compte… La phase d’entraînement fut quand même très difficile, d’autant que nous courrions le matin à 5h30, dans un stade (car pas vraiment d’endroit sympa pour courir à Tana…), 4 fois par semaine…Mais je suis arrivée au bout et à je l’ai fait, sans pression, avec juste en tête l’envie de passer la ligne d’arrivée… J’en garde un souvenir dingue, j’en ai pris plein les yeux, plein la tête, plein le cœur. J’ai vraiment adoré l’expérience, avec tout ce public, ce parcours fabuleux… bien sûr il y a eu de la douleur, beaucoup de douleur, mais j’ai découvert la force de l’esprit quand le corps ne va plus… j’ai terminé en 4h35 ce premier marathon et ce 1er New York…
et oui je dis 1er, car j’y ai pris goût et du coup j’ai enchaîné Londres en avril 2016, puis je me suis entraînée pour Rome en Mai 2017 mais malheureusement aponevrosite plantaire 2 semaines avant le marathon :tired_face:, donc du coup on a fait Athènes en octobre 2017, puis Semi de Genève en mai 2018 et marathon Chicago en octobre 2018, Un petit semi dans Londres en mars 2019, suivi de Prague en mai 2019 (mon RP a ce jour : 4h16), et enfin à nouveau New York en novembre dernier).
Nous devions faire Paris en avril… mais suite à NY, j’ai eu encore un problème d’aponevrosite a l’autre pied, et de toute façon il a eu le CoVid19…
Donc la mon prochain objectif est à nouveau Chicago en octobre prochain.
J’ai donc profité du break pour suivre un plan de reprise après tendinite que m’a donné un médecin du sport. Et je l’ai terminé la semaine dernière !
Le bon moment pour repartir avec un nouveau plan pour continuer à augmenter progressivement les charges d’entraînement et arriver à Chicago en pleine forme pour enfin passer cette barrière des 4h ! Mon but ultime ! Car je suis consciente que je ne peux pas prétendre à mieux…
ensuite il me faudra trouver un autre challenge :stuck_out_tongue_winking_eye:
Bon voilà, désolée d’avoir été un peu longue :blush:.
Portez vous bien tous en cette période délicate !

3 J'aimes

Bonjour, je m’appelle Carole,
Je pratique la CAP et le vélo……et depuis peu j’ai découvert les trails qui permettent de me défouler et me challenger dans des paysages magnifiques.
J’essaye de tenir un entrainement régulier tant pour profiter un maximum de la pratique que pour essayer de m’améliorer. Pour cela j’ai besoin de plans d’entraînement et c’est pour cela que je me retrouve ici.
En cette période, je ne sais pas comment m’y prendre un peu de tapis de course, du renforcement musculaire….mais c’est un peu brouillon….
temps. Je veux réussir a mieux construire les entraînements pour progresser.
A bientôt……

2 J'aimes

Hello tout le monde, je m’appelle Fanny et j’ai 28 ans.
J’ai commencé le sport toute petite. Principalement du Hand (depuis 13 ans) ainsi que 2 ans d’athétisme. Je faisais également beaucoup de vélo de route avec mon père. A mes 18 ans, départ pour l’école de sous off de l’armée de l’air, qui s’est très vite clôturé avec la découverte de deux vertèbres de souder (anomalie de naissance).
J’ai stoppé tout sport jusqu’à début 2018. Reprise du vélo et de la course à pied. Premier 10 km non officiel pour le téléthon décembre 2018. Premier Trail (enfin course nature) en Février 2019… Les courses s’enchainent, les km augmentent sans réel entrainement.
Je suis actuellement sur des 20-25 km en trail. Des semis sur route. En ce qui concerne le vélo, j’essaie d’augmenter également mes sorties qui sont actuellement de 80-90km.
Je suis ici dans le but d’apprendre à planifier un entrainement en fonction de mon objectif, partager nos expériences, évoluer dans la courses à pied.
Avant cette période de confinement, j’avais pour objectif de finir le marathon du Golfe de saint Tropez (5 avril), là encore sans réelle préparation car inscrite sur un coup de tête un mois auparavant.
Bonne journée à tous et à bientôt 

2 J'aimes

Bonjour je me nomme Christophe , 47 ans
Je suis en surcharge de 10kgs environ ,
Je me suis remis à courir il y a 4/5 mois environ, 3/semaine
Je redécouvre la course à pieds que j ai toujours pratiqué de façons épisodiques .
J aime ce sentiment de liberté , pas d horaire pas de contraintes , n importe où …
Mes objectifs sont de retrouver la forme , le plaisir de courir vite et un poids correct
A bientôt

2 J'aimes

Bonjour,
Je m’appelle Laetitia, j’ai 46 ans et j’ai repris la course il y a deux ans pile, après 14 ans d’arrêt.
J’ai fait mon premier semi-marathon en octobre 2019 et je devais courir mon deuxième semi-marathon à Cheverny dimanche.
Je pratique aussi des trails courts, et il était prévu de courir la fillette (15km) à Sancerre le 13 juin.
Suite à la situation actuelle les entraînements sont assez restreints, mais j’ai gardé mes inscriptions pour ces courses l’année prochaine avec comme objectif un marathon à la place du semi à Cheverny.
J’aime beaucoup courir en groupe et les échanges entre coureurs.

1 J'aime

Bonjour,
Je m’appelle Guilhem j’ai 22ans. Je viens à la base du tennis, actuellement professeur d’EPS en Guyane Française. J’ai connu énormément de blessure dont une opération des deux jambes il y a deux ans. Je suis tombé amoureux du trail depuis que je vis en Guyane 1an et demi.
J’ai réalisé mon premier « ultra trail » (71km) il y a un an, avec aussi 2marathons. J’ai également participé à un triathlon S il ya quelques mois.
Depuis je cours énormément et je m’aligne une fois par mois sur des trails. Je recherche encore à dépasser mes limites dans l’optique proche de réaliser le GR20 en Corse en courant, ou encore à plus long terme un Ironman et des trails plus long !

Cependant depuis la période du confinement, j’espère que tout va bien pour vous. Ce confinement nous laisse plus de temps et du coup j’aimerais avoir des conseils plus avisés sur la nutrition et sur la préparation physique spécifique (renfo, proprio etc…) du traileur.

Dans l’attente d’échanges sur vos expériences running ou autres. Bon courage pour la suite de ce confinement !

1 J'aime

Bonjour à tous

Je m’appelle Nicolas, j’ai 39 ans.
Il y a 3 ans et demi j’ai voulu perdre du poids alors j’ai modifié mon alimentation et me suis remis au sport. En plus de perdre 25kg j’ai pris plaisir à pratiquer la course à pied.
Voyant que je progressais dans la discipline je me suis pris au jeu de m’inscrire à une première course sur route ( 10km) puis par hasard à une première course nature ( 14 km) . J’ai immédiatement apprécié cette discipline et l’esprit qui l’entoure ( même si a mon grand regret je trouve que ça n’évolue pas de manière très positive).
Je m’entraîne régulièrement, 3 à 10 fois par semaine suivant les possibilités, mais sans plan réellement structuré. Je fais des séances de renforcement, de footing, de fractionné assez aléatoirement et coure beaucoup à la sensation ( je n’ai pas de montre…)
Petit à petit j’ai participé à différents trails sur différents formats,profils… ( de 8 à 144 km pour l’instant) et quelques courses sur route en réalisant de modestes performances.
Blessé au talon depuis le mois de novembre au talon, je n’arrive pas à me soigner et reprendre la course pour l’instant alors je maintiens la condition physique par des séances de renforcement, de natation ( nage et « aquajogging ») et de VTT quand je le peux .
Dès que cette blessure sera soignée ( il va falloir déjà attendre la reprise des rdv médicaux à l’issue du confinement) je voudrais reprendre la course mais cette fois ci en structurant mes entraînements correctement afin d’éviter de nouvelles blessures et de pouvoir progresser dans ma pratique, améliorer mes performances et prendre surtout encore plus de plaisir.

En attendant de pouvoir à nouveau le bitume ou les sentiers, prenez soins de vous et de vos proches.
Gardez le moral et profitez de cette période peut-être pour découvrir de nouveaux horizons.

1 J'aime

Hello

Patrick, 44 ans, je vie en région parisienne depuis … ben… toute ma vie ! :crazy_face:
Coureur depuis une decennie, sans être serieux dans mon entrainement.
Courir comme ca, pour le plaisir, de partager un moment avec des amis, des collègues de boulots entre midi et 2, puis de plus en plus souvent ces dernières années pour decompresser :yum:

donc, la progression en CAP, je n’y faisais pas attention, meme si je sentais bien une amélioration de mon endurance à faire que de « l’endurance fondamentale » avec mes partenaires
biensur, à ce moment, je ne savais meme pas ce qu’etait l’EF !

Puis, un voisin m’a proposé un semi marathon (celui du bois Vincennes), et un collègue un trail de 23 km avec 700D+

ces 2 expériences m’ont vraiment motivé pour en apprendre plus sur la « bonne » facon de courir, de s’entrainer pour un objectif
et surtout! surtout ne plus finir par terre, totalement livide, sans plus d’expression dans le regard, à crier de douleur les crampes aux cuisses, et vomir suite à un effort trop violent pour moi. :nauseated_face:
Ha ha ha, avec le recul, que de bons souvenirs slight_smile: slight_smile: slight_smile:

depuis, je suis inscrit à un club, j’y vais qd je peux, avec les bouchons parisiens et le boulot, pas trop facile !
j’ai refait des courses 2x le semi du bois de Vincennes, 2 marathons (Valencia et La Rochelle)
j’ai des courses en prevision, et je parle maintenant en saison, comme un sportif :rofl:

Avec ce Covid-19, tout est à l’arrêt, les courses reportées, et c’est compliqué de se projeter dans de nouvelles aventures CAP
à venir l’ecotrail en Octobre, puis la saintélyon en decembre j’espère

portez vous bien et bon runs à tous et toutes !! :running_man:

1 J'aime

Coucou @Grill
Comme tu dis, l’essentiel est le plaisir et de courir le plus longtemps possible :slight_smile:
A bientôt

Bonjour @Caro_Doudou
Comme tu le dis si bien, s’écouter est le meilleur moyen de se préserver physiquement.
J’aurais éviter bien des pépins en début de carrière de coureur à pied :slight_smile:
Bonne continuation

Bonjour Claude,
C’est une belle progression : d’une largeur d’un terrain de rugby à un marathon.
Dommage qu’il a été annulé.
La ville est sympa. J’y suis déjà allé plusieurs fois, notamment pour des matchs au Nou Camp et aussi la finale de rugby.
Tu suis des programmes spécifiques home trainer ?
A bientôt,

Bonsoir @Stephan_Viala

Comme pour Claude, ce fut une belle progression, plus rapide on dirait.
De sacrés défis t’attendent en espérant que tout se déroule sans accros…
A bientôt,

Bonjour @Laure

Merci pour ton retour.
Même sans plan particulier, tu peux te construire une semaine idéale pour toi.
En prenant en compte tes contraintes et tes désirs.
C’est bien de mettre le dossard sur des compétitions.
Je trouve qu’il n’y a pas meilleure motivation pour aller courir.
A bientôt

Bonjour @Isabelle_Salabert

Comme ça se passe par chez vous sur votre belle ile ?
C’est aussi strict que chez nous ?
L’aponevrosite est ta blessure récurrente.
Peut-être essayé sur une prépa marathon d’inclure plus de vélo par exemple pour soulager les pieds et les jambes, je pense que c’est une piste à creuser.

Chicago n’a pas la réputation d’un marathon facile. Il me semble qu’il y a quelques côtes…

As-tu regardé la méthode SEC pour repartir en douceur ?

A bientôt,

PS : comment vont tes parents du côté de Lorient ?