Les blessures en course à pied

Sais-tu que chaque saison plus de la moitié des coureurs expérimentent une blessure ?

Celle-ci est généralement due à une mauvaise dynamique de course, à un entrainement excessif ou à des chaussures inadéquates.

Cette section rassemble les blessures les plus fréquentes en courses à pied, les symptômes ainsi que les causes d’une blessure en course à pied.

Néanmoins, rien ne vaut un examen personnalisé réalisé par un spécialiste en course à pied.

Les types de blessures qui peuvent intervenir en course à pied

. Les ampoules et les points de côté

Très fréquentes, les ampoules sont souvent causées par l’humidité excessive ou par un frottement.
Pour ne pas avoir affaire à elles, assure-toi d’avoir des chaussures de bonne taille et de qualité.

Contrairement à d’autres types de blessures, les ampoules se guérissent seules.

Mais si elles n’arrivent pas à se percer, à l’aide d’une aiguille désinfectée, tu peux le crever et ensuite appliquer une crème antiseptique.

Tu peux aussi utiliser une crème ou un baume pour entretenir et prevenir les frottements.

Voilà quelques articles intéressants à lire :

Le test de la crème Nok

Le test du baume Nova

Concernant les points de côté, même si ce n’est pas vraiment une blessure, celles-ci entrainent une douleur intense sous la cage thoracique.

Pour les éviter, il faut t’échauffer, t’hydrater avant de courir et diminuer ton rythme de course. En courant, respire profondément par la bouche et expire par la bouche.

. L’entorse à la cheville et les éraflures

Il est facile pour un coureur de se tordre la cheville.

Car en courant, tu ne regardes pas là où tu mets les pieds.

L’entorse entraine une douleur et gonfle la cheville. Si en faisant le sport, tu constates que tu en souffres, il faut immédiatement arrêter la course afin que la douleur se calme.

Mais si elle s’intensifie, il faut appliquer le protocole GREC jusqu’à ce qu’elle te quitte.

Ensuite, fais appel à un médecin spécialiste en course à pied afin que celui-ci t’informe sur le degré de gravité de la blessure et te donne les directives à suivre.

Le protocole GREC est aussi connu sous le nom du protocole RICE.

Tu as un article très complet à ce sujet en cliquant ici.

Les éraflures quant à elles apparaissent grâce au frottement de tes vêtements contre la peau.

Chez un homme, elles surviennent sur les mamelons et également à l’intérieur des cuisses.

La sueur et la pluie peuvent rendre plus grave l’irritation.

Donc, pour les éviter, il faut porter avant la course, des vêtements fabriqués en fibres synthétiques.

Ainsi, les sueurs seront évacuées durant la course.

Mais ça peut ne pas suffire. C’est mon cas.

Pour prévenir ces frottements qui peuvent te gâcher le plaisir, le mieux reste les crèmes ou baumes anti-frottements. Plusieurs sont utilisables sur toutes les parties du corps.

Plus d’infos par là.

. Les déchirures musculaires

Si en courant, tu ressens une douleur soudaine dans un muscle qui t’empêche d’évoluer dans ta course, il est probable que tu as étiré ton muscle.

N’importe quel muscle du corps peut avoir ce genre de blessure, mais pour la plupart du temps, elle touche fréquemment le quadriceps ainsi que les ischio-jambiers.

Plusieurs éléments sont les causes de ce type de blessure, il y a notamment : le manque d’échauffement et le manque de flexibilité.

Le déchirement des muscles se guérit après des semaines suivant l’évènement.

Si tu te trouves dans le cas et que la situation ne s’améliore pas, le mieux à faire est de consulter un médecin spécialiste en course à pied.

Soit, tu vas chez un chiropraticien ou chez un physiothérapeute.

Pour éviter les blessures, tu dois respecter les grands principes de la course à pied avant même de te lancer dans un plan d’entrainement.

Je t’en parle en détails de ce côté…

Prochainement dans ce post, je rajouterais d’autres types de blessures du runner.

Quelques conseils à suivre

Les recommandations pour ne pas se blesser lors d’une séance d’exercice physique sont simples à appliquer.

Mais quand on ne sait pas de quoi il s’agit concrètement, il est très facile de se faire avoir !

Voici donc ici quelques instructions que tu peux mettre en pratique pour éviter les blessures en course à pied.

. Augmenter le rythme pas à pas

C’est la base dans le sport de course à pied. Il ne sert à rien de brusquer son corps ou d’aller plus vite.

Évidemment que le corps humain est capable d’encaisser n’importe quel choc de chaque exercice.
Mais notons qu’il a aussi des limites.

Et c’est en faisant plus d’entrainement qu’on peut arriver à dépasser cette limite peu à peu. Courir progressivement, c’est aller moins vite, mais c’est aussi être sûr d’éviter les blessures.

Prenons quelques exemples : on ne passe pas de 1 à 4 entrainements d’un coup en une semaine.

Si tu veux augmenter d’exercices physiques par semaine, tu dois le faire doucement et surtout en évitant de brusquer ton corps.

De plus, on ne décide pas d’un coup de courir durant 2 h quand on fait rarement 30 minutes.

Bref ! Tu as certainement compris que la priorité pour éviter les blessures en course à pied est la progression lente. C’est la meilleure stratégie pour progresser sur le long terme.

. Tu dois écouter ton corps

Si tu te sens fatigué ou que tu as une douleur persistante, le mieux est de te reposer.

Et si malgré tout, la douleur persiste, il faut consulter un kiné afin de connaitre les causes de cette douleur.

Quant à la fatigue, celle-ci peut arriver à la fin d’une endurance. Dans tous les cas, il faut prendre quelques jours de repos et faire de l’entrainement croisé.

Cela te fera plus de bien que de vouloir poursuivre l’entrainement en accumulant le problème.

Et puis sais-tu qu’un sportif a une marge de 120 heures sans entrainement où il ne perd pas sa forme ?

Alors, profites-en pour te refaire la santé, c’est vraiment important pour atteindre les objectifs fixés.

. Poursuivre l’échauffement

Le manque d’échauffement cause chez la plupart des sportifs des blessures.

Et donc, c’est vraiment une des clés pour éviter tout type de blessure et de donner le maximum lors d’une séance.

Bien vrai que le corps est capable de l’état de repos à une activité intense, mais se faisant, l’intéressé prend un grand risque de blessure.

Pour finir, tu dois être acteur de ta récupération.

D’abord, il faut éviter de couper tes heures de sommeil, car le corps récupère quand on dort. Ajouté à cela, le gros point est la nutrition et l’hydratation.

Un sportif doit manger sainement et s’hydrater en permanence, cela joue un rôle important sur sa récupération.

La prévention des blessures passe également par les massages et les étirements.

Et pour cela, tu n’as pas besoin d’aller forcément chez un professionnel.

Tu peux utiliser des équipements simples pour travailler les différentes tensions musculaires qui peuvent apparaitre.

Quelles sont les blessures que tu as déjà connues ?
As-tu trouvé les causes de tes blessures ?
Parle-nous en dans les commentaires et dis-nous également comment tu y as fait face…

1 J'aime

Il y deux ans, j’ai eu une aponévrosite plantaire
J’avais en effet augmenté mes entraînements brutalement et je n’avais pas fait attention à l’usure de mes baskets, il n’y avait plus d’amorti
Depuis, je fais très attention

1 J'aime

Moi aussi j ai eu une aponevrosite et c est vrai que c est vraiment compliqué une fois qubon esr atteint
Moi l erreur etait d avoir des chaussures avec un drop trop faible pour ma foulée

3 J'aimes