La théorie de la carafe qui déborde sur tes entrainements trail

Peu importe ce que cette carafe contient.

Simplement de l’eau ou du vin.
Ou bien de la sangria ou du rhum coco.

Le constat est toujours le même :

Quand la carafe est pleine plus qu’à ras bord, elle déborde fatalement…

T’es-tu déjà posé cette question :

Est-ce que mes entrainements running et trail ainsi que mon train de vie au quotidien ont tendance à faire déborder la carafe ?

Est-ce que quand la carafe déborde je risque la blessure, le gros coup de fatigue ou le surentrainement ?

Le traileur a souvent tendance à vouloir en faire trop.

(Ça s’applique aussi à des runners qui ne font que des petites distances)

De la rando course à profusion…
Du renforcement musculaire à gogo
Des sorties de plus en plus longues.

D’autres sports sont aussi pratiqués comme des sorties à vélo ou VTT, cours en salle de sport, musculation, randonnées…

Sans oublier les traditionnels entrainements en course à pied :

VMA courte, longue ou moyenne
Des séances au seuil
De l’endurance
Des séries de Fartleck
Un peu de TLIM (Temps limite à VMA)
Des fractionné façon « pyramidal »
Ou un programme atypique comme le programme scandinave
Du renforcement musculaire ou de la PPG
Sans oublier les sorties à allure rando-course…

Dans cette vidéo, tu vas savoir :

  • Pourquoi à certains moments ton corps craque et pourquoi tu n’arrives pas à atteindre tes objectifs

(Et si tu les réalises, pourquoi tu as la sensation que tu pouvais faire beaucoup mieux)

  • Comment tu peux arriver à surpasser tout ça pour ne pas en faire trop mais suffisamment pour progresser en trail.

  • Les avantages avec une durée illimitée que tu peux profiter avec la méthode d’entrainement que nous avons mis en place avec Frédéric Hurlin.

Il s’agit de la méthode PCT™.

Tu vas me dire qu’avec le coronavirus, ce n’est pas le moment…
Que tu as le temps…

Et c’est justement l’inverse.
Pourquoi ?

Car tu ne choisis pas un plan trail du jour au lendemain.

J’avais l’habitude de faire ça et c’est une grosse erreur.

Car en prenant un plan trail un peu au pif, et en l’attaquant presque dans la foulée…

Je ne regardais pas les séances qu’il contenait…
Je n’anticipais pas assez sur les prochaines semaines…

Et du coup, je n’en modulais pas quelques parties pour qu’il colle parfaitement à mon profil de coureur ou à mon environnement personnel (famille et boulot).

Je veux t’éviter cette erreur qui peut t’amener à te fracasser sur un mur : celui des blessures et du surentrainement.

Pour que tu sois en pleine possession de tes moyens le jour de l’épreuve.
Et pour tu sois fier des performances que tu vas accomplir.

Quelles séances d’entrainement trail as-tu tendance à trop répéter ?
Et lesquelles ne fais-tu pas suffisamment ?
Donne ton avis sur le forum…

Bon run