Connais-tu l’histoire du dossard 1299?

La voici :

« Le dossard 1299 est tombé dans mon escarcelle, super !

Bien évidemment, tout l’entrainement, toutes mes sorties, toutes les courses prévues durant cette année, toutes mes pensées sportives étaient destinées vers cette ultime épreuve.

Puis il y a eu des grains de sable qui sont venus tout bouleversé. Tout remettre en cause…

Je cherche des solutions sur les forums, Facebook, les sites web, les magazines, mais je ne trouve pas une oreille attentive à mes préoccupations.​

Je me sens perdu !​

La suite tous les traileurs la connaissent​…

Physiquement des hauts et des bas, une fois oui une fois non.

Néanmoins, j’ai un dossard, je décide de m’aligner.

Je suis maintenant dans la zone de départ.

Je suis prêt à en découdre et surtout avec l’image d’un raid hors du commun, ambiance unique, convivialité organisation au top ! ​

Le feu d’artifice explose, c’est le départ !

Une foule nombreuse nous encouragera pendant plusieurs centaines de mètres, et jusqu’à tard dans la nuit ils seront là, ça, c’était bien.​

Me voilà maintenant à mi-course. C’est dur, très dur, avec des montées, des descentes, des pierrets…​

Je ne profite même plus des magnifiques paysages que je traverse…

Et là, ça coince je sens mes jambes en difficultés et commence à me dire qu’il va falloir gérer on est loin de l’arrivée !​

C’est vraiment dur, en principe je n’ai pas ce mal aux jambes ni cette respiration haletante et pourtant je ne vais pas vite, alors qu’est-ce qui se passe ?​

J’ai vécu l’enfer sur cette descente, des grosses pierres, des échelles, des escaliers, des rondins de bois à n’en plus finir….

Le timing mis dans la tête s’effondre, néanmoins je m’accroche…​

Ça m’énerve, cette notion de dégout d’aucun plaisir ne part pas, y en a vraiment marre… »

Et il n’est pas le seul dans ce cas-là…

Sur un ultra trail, le taux d’abandons varie de 25 à 50 % selon les conditions de courses et la distance.

Sur le parcours du Grand Raid Golfe du Morbihan (177Km. 1054 m D+), 40 % des partants avaient abandonné
en 2016.

Ce nombre en légère baisse en 2017 (36,09 %) reste suffisamment important pour qu’on s’y attarde.
En 2018, le taux d’abandons est très élevé, estimé à 58 % !​

À Chamonix, sur le format 100 miles, on recense en moyenne un tiers d’abandons.

En 2015, sur 2500 coureurs, 800 n’ont pas atteint la ligne d’arrivée !​

En comparaison, un marathon, c’est seulement 3 % d’abandon.

Même sur tes trails aux distances inférieures, le taux d’abandon est très important…

Les motifs principaux d’abandons sont : musculaires (16.2 %), tendinite (15.5 %), nausées et vomissements (15.1 %), articulaire (10.2 %) et barrière horaire (6.4 %).

C’est vrai on n’est pas des pros…

On s’entraîne selon nos possibilités, physiques, mentales, professionnelles, familiales…​

Alors forcément on ne sera pas forcément au top pour une course.

Mais on aura fait le « job » pour être à ​notre place.

Et dès demain, je vais te montrer comme faire le « job » si tu souhaites devenir un traileur complet.

En te préparant correctement…
En ayant recours à la bonne méthode…
Et en suivant les grands principes de l’entrainement du traileur.​…

En attendant ?

J’ai quelques questions et je souhaite vivement que tu y répondes.

En le faisant, ça nous permettra d’adapter le contenu de nos articles ou vidéos en fonction de tes ressentis et besoins.

Et ce qui va déjà t’aider à comprendre certainement quelques erreurs que tu commets peut-être ou à mettre le doigt sur des choses que tu fais mal à l’entrainement.

Voilà ces questions :

  • Quelles sont tes peurs ou angoisses quand tu te lances dans la préparation d’un trail (ou durant l’épreuve) ?

  • Quelles sont tes frustrations qui t’empêchent de viser plus haut quand tu prépares durant plusieurs mois pour un trail ou pendant la course ?

  • Qu’est-ce qui te mettrait en colère durant ta préparation ou durant la course ?

  • À part nos plans d’entrainement modulables (principe dont je te parle régulièrement), qu’aimerais-tu voir dans un programme trail complet et qui pourrait t’aider à progresser en trail ?

À tout de suite dans la discussion :slight_smile:

Bon run