8 « bons plans » contre les courbatures du coureur à pied

Tu as certainement connu ça sans pouvoir forcément l’expliquer : mal aux cuisses, aux mollets, aux ischios…

Et ça t’arrive souvent le jour même, mais surtout le lendemain d’un gros entrainement ou d’une course…

Ta démarche ressemble plus à un cow-boy comme John Wayne plutôt qu’à une personne en super forme…

Cette sensation d’inconfort se manifeste généralement dans les 24 heures suivant l’exercice, avec un pic le deuxième jour, et disparaît trois à quatre jours après.

Les études scientifiques ont montré que les raisons des contractures peuvent être de plusieurs sortes : accumulation d’acide lactique, microtraumatismes musculaires, spamme musculaire, réaction inflammatoire…

J’ai reçu plusieurs messages dernièrement me demandant que faire contre les courbatures.

Donc en premier, si ça t’arrive, sache que tu n’es pas le seul.

Et en deuxième, ce n’est pas un mal qui te ronge. Les courbatures sont normales, elles marquent un processus d’apprentissage et de progression tout en te prévenant de faire attention.

Maintenant, place aux 8 « bons plans » contre les courbatures du coureur à pied :

Dans cette vidéo YouTube, tu vas découvrir :

  • Le type d’aliments que négligent la majorité des runners ou traileurs pendant leurs semaines d’entrainement alors qu’ils en connaissent son importance…

(Il n’y a qu’à vérifier les discussions les jours d’avant course…
Tout le monde ne parle que de ça)

  • Une partie de l’entrainement qui parait anodine, mais qui retarde l’apparition des courbatures et qui aide à une meilleure récupération.

  • Un produit textile qui fait coureur « geek » auprès de ses amis et qui pourtant va faciliter grandement la diminution des courbatures.
    (Tout runner devrait en avoir au moins une paire !)

  • Également, deux INDISPENSABLES qui ont leur place dans n’importe quel programme d’entrainement, y compris les nôtres.

(Les connaitre ne suffit pas…
Il faut aussi les mettre en pratique si tu veux améliorer tes performances et mieux récupérer)

  • Et bien plus encore…

Les courbatures reflètent souvent un manque d’entraînement ou des séances qui ne sont pas adaptés à ton niveau de forme actuel.

Pour y échapper, il faut jouer sur 3 tableaux :

  • Doser ta progression de l’activité sportive
  • Bien encadrer ta pratique de la course à pied
  • Et accorder une part importante à la récupération.

Tout ça ?

Tu ne vas pas y arriver du premier coup.

Car c’est d’abord un « travail individuel » que tu dois réaliser.

Il te faut prendre en compte de nombreux paramètres et essayer de les faire cohabiter ensemble :

  • Ton environnement direct (famille, boulot, enfants, amis…)

  • La gestion de ton temps à consacrer aux activités sportives sans que ça déborde sur ton environnement direct

  • La gestion physique (la fameuse récupération) et mentale (stress) dans ta journée au quotidien, car tu n’es pas un sportif pro.
    Et tu as plein de choses à gérer en même temps.

  • Corriger et mettre à jour le process que tu as ainsi pu mettre en place en fonction de ton niveau de forme et des imprévus qui jalonnent une journée.

Lorsque tu y parviens ?

C’est le jackpot ou presque.

Mais les résultats ne seront pas visibles immédiatement.

Il peut se passer plusieurs semaines ou mois avant que tu voies des progrès dans ta façon de courir…
Ou que tu constates que les chronos s’améliorent.

C’est pour ça que j’ai créé l’EnTraiNeuR, qui te suit régulièrement avec 1 livret par mois chez toi et la permanence téléphonique permanente.

Quelles sont les stratégies que tu as mis en place pour lutter contre tes courbatures ?
Dis-moi également dans les commentaires comment tu gères les courbatures lorsque tu en as…

A bientôt,