4 conseils pour garder la motivation

Et si nous surmontons le cynisme ambiant ?

Parlons du positif et faisons ensemble que tes sessions de running soient tes rayons de soleil…

Être optimiste permet d’avoir davantage d’ÉNERGIE et de MOTIVATION pour nos projets, et d’être plus serein et heureux dans notre vie.

L’optimisme est un état d’esprit.

Il est possible de le cultiver, de surmonter le cynisme ambiant et de retrouver dynamisme et inspiration.

Dès que je pense course à pied, entrainement, nutrition, j’ai la banane.

Et toi ?

Je te propose de discuter de tes entrainements et prochains objectifs vendredi soir lors de notre séance de conseils à la cool.

(Si tu lis ce message trop tard, tu pourras toujours me demander le replay en message privé)

4 conseils pour garder la motivation dans l’image ci-dessous :

Je reviens sur 2 conseils principalement.

- Varier tes entrainements

Un des gros facteurs de la démotivation est la routine.

Cette dernière peut avoir du bon parce qu’elle réconforte, elle rassure quand on reproduit quelque chose que l’on maitrise.

Comme courir sur le même parcours, faire la même séance de fractionné ou ne réaliser que des sorties en endurance.

Au-delà du fait que refaire toujours les mêmes types d’entrainement retarde ta progression, cette routine a aussi un autre effet pervers.

Lequel ?

Celui de lasser ton cerveau au fur à mesure que le temps passe.

Et petit à petit, sans forcément sans s’en apercevoir, on prend de moins en moins de plaisir.

Aussi, comme on stagne au niveau des performances, on va à l’entrainement avec moins d’allant.

Varier tes entrainements garde intacte ta motivation.

Tu trouveras dans notre bibliothèque de livres plusieurs d’entre eux avec des plans d’entrainement qui vont casser cette routine.

- Avoir toujours un objectif en vue

Cette motivation, je l’ai perdue réellement 1 fois dans ma carrière de coureur à pied.

Et pendant 2 à 3 mois, je n’ai foutu.

Après analyse, je me suis aperçu que ça s’était produit après 1 grosse épreuve.

Ce n’était pas la fatigue ou la récupération qui était en cause.

En fait, je ne m’étais pas projeté dans l’avenir.

Je n’avais pas prévu une compétition dans les 6 mois après.

Le danger est là : il faut penser s’entrainer en ayant un but.

Alors peut-être que tu n’aimes pas mettre un dossard pour aller courir…

Je te conseille de trouver quand même un objectif.

Et surtout, de mettre une date butoir.

Avec un objectif clair et identifié, ça boost ton cerveau et ça le motive à l’atteindre.

Penses-y et réponds-moi pour me dire qu’elle sera ton prochain objectif.

On se retrouve vendredi soir à la séance de conseils à la cool.

Bon run